Lettre à mon fils (2eme partie)

L’importance des livres

Original

1ere partie

Si tu veux acquérir la connaissance nécessaire afin d’être un homme de bien, tu dois t’entrainer à être un bon lecteur. Même à l’heure d’internet et des memes, la majorité des connaissances et la sagesse de ce monde, celle nécessaire pour vivre une bonne vie, se trouvent par le mot écrit.

Il y a une raison pour ça : la sagesse ne peut pas être apprise à travers la musique ou la vidéo. La musique et la vidéo, bien qu’ils aient leur valeur, sont non-intellectuelles. Elles ne peuvent pas communiquer des idées correctement. Elles peuvent suggérer des idées. Elles peuvent les raffermir. Mais la musique et la vidéo ne peuvent communiquer des idées de façon précise. Les idées ne peuvent être communiquées correctement que par des mots.

Il est vrai qu’une vidéo peut inclure des mots qui communiquent des idées. Mais la communication des idées dans une vidéo est faite de façon non-visuelle. Les mots sont une addition non-visuelle dans un médium qui est principalement visuel.

En fait, la musique et la vidéo sont souvent utilisée pour te manipuler, c’est à dire, elles sont une ruse pour te faire penser ou à agir de la manière que l’auteur veut. Des personnes malhonnêtes et malveillantes utilisent souvent la musique et la vidéo pour manipuler tes émotions plutôt que d’essayer de t’apprendre la vérité. À la place d’utiliser les mots pour t’enseigner, ils utilisent la musique et les images pour t’amener à ressentir que quelque chose soit vraie, ou que quelque chose soit bonne, alors qu’il peut en être autrement.

Voici un exemple : la plupart des annonces télé n’essaient même pas de te dire les raisons pourquoi leurs produits sont meilleurs. À la place, ils te montrent de belles personnes qui ont du plaisir dans de beaux endroits, avec une belle musique comme trame de fond. Ou bien il te montre des circonstances étranges mais intéressantes, ce qui éveille ton attention. Les commerciaux sont conçus pour te faire sentir bien quand tu penses au produit. Ceci te pousse à vouloir acheter le produit même si tu n’as pas de bonnes raisons de le vouloir.

Un autre exemple : plusieurs films et émissions de télé représentent les homosexuels comme de bonnes et belles personnes. Même s’ils admettent qu’il y a certaines personnes qui rejette l’idée que l’homosexualité soit saine ( et ces personnes ont raison de rejeter cette idée), les créateurs de ces émissions représente ces autres personnes comme étant malveillante et repoussante. Ils ne disent pas directement que « l’homosexualité est saine » ni que les gens soutenant la vérité de Dieu sur la sexualité sont de mauvaise personnes. Ils n’essaient certainement pas de le prouver. Ils tentent de te faire sentir que l’homosexualité est une chose saine et que quiconque y est opposé est une personne méchante.

Alors il n’y a qu’une façon de devenir sage et bien informé : tu dois lire. Si tu ne lis pas, tu vas éventuellement finir par croire ce que les dirigeants de la société veulent te faire croire. Et ce qu’ils veulent te faire croire est souvent faux.

Il est évident que plusieurs mots écrits ou parlé sont trompeurs. La malhonnêteté n’existe pas seulement dans le monde de la vidéo. Mais dans le mot écrit, il est plus facile de savoir quand l’auteur essaye de te tromper. Avec le mot écrit, tu peux lire à ton rythme afin que tu puisses comprendre ce qui est en train d’être lu, et tu peux arrêter et aller voir quelque chose entretemps afin de mieux comprendre ce que l’auteur veux dire ou s’il essaye de te tromper.

Quand tu lis, tu es le maître. (Du moins, tu peux essayer d’être le maître si tu apprends à lire intelligemment.) Lorsque tu regardes, c’est le producteur qui est le maître.

[C’est sûr qu’il y a des bons vidéos, et c’est OK de regarder un vidéo si le producteur te montre quelque chose de vrai, de bon ou de beau.]

Et « lire » ne veut pas juste dire de voir les mots défiler dans ta tête. Les mots ont un sens lorsqu’ils sont joints ensembles en phrases et paragraphes, et d’apprendre à comprendre le sens que l’auteur veut communiquer n’est pas facile. Ce n’est pas le moment de t’expliquer comment on apprend à devenir un bon lecteur, mais tu dois savoir que ça prend de la pratique constante et tu dois apprendre à bien penser les mots que tu lis.

 

Prend garde aux médias

Comme mentionné plus tôt, la vidéo est un moyen efficace pour tromper les gens. Certaines personnes ambitieuses veulent tromper les masses (ce qui t’inclus toi) dans le but d’augmenter leur richesse et leur pouvoir. C’est pourquoi des personnes ambitieuses ont investi beaucoup de leur temps et argent pour développer la vidéo et les autres médias en une puissante force pour tromper les gens et parfois promouvoir le mal.

Il faut admettre qu’il y a de bons médias. Mais c’est comme dire qu’il y a de bonnes drogues. C’est vrai, mais l’homme sage doit éviter les drogues toxiques, les surdoses de bonnes drogues et éviter de développer une dépendance. Similairement, l’homme sage doit s’empêcher de devenir dépendant aux médias, de s’exposer à de mauvais médias ou de faire une overdose de bons medias.

À chaque fois que tu consomme ce que les médias produisent, soit sur tes gardes.

Pour être un bon leader.

Comme dit précédemment, le leadership ne veut pas nécessairement dire avoir un titre officiel comme président ou chargé de projet. Ça veut dire de comprendre comment le monde opère et de prendre les responsabilités pour améliorer les choses dans ta famille, dans ton voisinage, dans ton église, dans ton travail et ainsi de suite. Comme homme, tôt ou tard, tu seras porté à être un leader.

Pour être un bon leader, tu dois être moralement bon, capable d’éviter les tentations de faire de mauvaise chose. Et puisque même les meilleurs hommes pêchent parfois, tu dois être apte à confesser tes pêchers et te repentir.

Pour être un bon leader, tu dois avoir du courage. Les sages anciens identifiaient le courage comme étant l’habilité la plus importante, car sans courage, tu ne peux pas appliquer tes autres habiletés. Par exemple, si tu est convaincu qu’une idée vraiment populaire est fausse ou mauvaise, tu dois avoir le courage d’aller à contrecourant des croyances des gens et de rejeter cette mauvaise idée. Ça ne veut pas dire de courir partout et de dire à tout le monde qu’ils se trompent, parce qu’un homme doit être capable de vivre en paix avec ses amis, ses voisins et ses collègues. Il n’est pas nécessaire de causer inutilement la bisbille.

(Par contre, il y a toujours un temps de se battre pour ce qui est vrai. La paix ne devrait pas être ton but le plus important dans ta vie.)

Avoir le courage veut dire rejeter les mauvaises idées, mêmes si elles sont populaires, dans tes actions et tes pensées. Cela veut aussi dire que tu dois t’opposer aux gens qui supportent les fausses idées.

Pour être un bon leader, et un homme de bien, tu dois être assez courageux à ne pas suivre la dernière mode ou de chercher l’approbation des autres. Les leaders doivent parfois prendre des décisions que les autres n’aiment pas.

Pour être un bon leader, tu dois aussi connaître et aimer les traditions et les coutumes de ton peuple, puisqu’elles font partie de l’ordre du monde. Tu dois travailler pour protéger ces coutumes et t’assurer qu’elles puissent continuer. Aucun homme n’est une ile déserte, comme un poète a déjà dit, et ceci veut dire que tous les hommes (et les femmes) sont connectés avec leurs ancêtres et le reste de leur peuple. Plusieurs des bienfaits de cette vie dont tu es privilégié te furent données grâce au dur travail de tes ancêtres. Par exemple, les églises du Christ, l’existence des nations, les grandes œuvres d’art et de musique, les théories scientifique et les découverte technologiques qui font de cette vie moderne possible, les villes et les villages que tes ancêtres on dut travailler fort à construire, etc…

 

Tes ancêtres pensaient à toi lorsqu’ils travaillaient dur et se sacrifiait afin que leurs descendants puisse jouir d’une meilleur vie. Tu devrais les honorer et chercher à perpétuer ces bienfaits pour tes descendants.

Il est vrai que certains de nos ancêtre était paresseux ou mauvais, et ils ne pensaient pas à nous personnellement lorsqu’ils accomplissaient leurs œuvres. Mais ça ne change en rien le fait que nous avons une grande dette envers nos ancêtres.

 

Être un homme de bien

Lorsque je dis que tu dois travailler fort pour être une « homme de bien », je ne veux pas seulement dire un homme qui ne fait pas le mal, et qui fait de bonnes actions. Assurément, un homme de bien évite de faire le mal et fait de bonnes actions lorsqu’il le peut. Mais être un homme de bien implique bien plus. Ce que je veux dire réellement par un « homme de bien » c’est un homme qui fait d’une bonne manière les choses nécessaire pour avoir du succès dans la vie. Je veux dire un homme qui fait ce que Dieu veut qu’il fasse mais d’une bonne manière.

[Prends note : la plupart du temps, lorsqu’on décrit un homme comme ayant du succès dans la vie, on pense souvent qu’il a beaucoup d’argent et qu’il n’as pas commis de crimes qui pourrait lui faire honte. Ce n’est pas dans cette manière que je l’entends. Gagner de l’argent et éviter le scandale sont une petite facette d’un homme de bien. Un homme n’as pas besoin de gagner beaucoup d’argent pour avoir du succès.]

Devenir un homme de bien est difficile, et plusieurs n’atteigne pas ce but. Certains n’essaient même pas. Il est dur d’être un homme de bien car tout le monde, hommes et femmes, sont naturellement paresseux et pêcheurs. Être un homme de bien est un dur travail, et la plupart des hommes et femmes préfèreraient juste relaxer et jouir de la vie.

Le problème avec cette attitude c’est que Dieu, et le restes des gens, ne te respecteront pas si tu n’es pas un homme de bien. Les autres vont peut-être te dire qu’ils croient qu’il n’y a pas de problème à ce que tu sois paresseux, immature, ou ignorant, ou même immoral. Mais même s’ils le disent tout haut, à l’intérieur d’eux, ils te jugeront et te condamneront. Ils ne voudront pas passer du temps avec toi plus que nécessaire, et ne voudront jamais compter sur toi pour quoi que ce soit.

C’est pourquoi tu devrais, dans une certaine mesure, faire attention à ce que les gens pensent de toi. Prend garde, tu ne devrais pas non plus faire quelque chose de mauvais juste parce que tu veux que les autres t’apprécie. À ce sens, tu ne devrais pas faire attention à ce que les autres pensent de toi. En sommes, tu devrais définitivement vouloir à ce que les gens aient une haute estime de toi basé sur le fait que tu es une personne sur qui on peut s’attendre de faire la bonne chose, qui encourage les gens proche, qui a du talent dans certaines tâches, qui est assez sage pour aider les gens à comprendre le monde et à faire les bons choix, etc…Tu veux que les gens aies un haute estime de toi grâce à tes habilités.

Dieu aussi va te juger. Il est vrai que Dieu pardonne les pêcheurs de l’enfer selon leur repentance de leur pêchés et leur foi en Jésus Christ. Mais même les chrétiens sont sujets au jugement divin. D’ailleurs, un homme sauvé veut plaire à Dieu en développant un bon caractère.

Publicités

Une réflexion sur “Lettre à mon fils (2eme partie)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s