Trois erreurs d’interprétation sur le 5è Commandement : « Tu ne tueras point »

Bibliothèque de combat

SoldatsLa loi divine, en nous ordonnant d’aimer Dieu et notre prochain, nous commande non seulement de faire le bien, mais aussi d’éviter le mal. Or le plus grand mal que nous puissions faire à notre prochain, c’est de lui ôter la vie. « Vous ne tuerez pas », tel est le précepte qui défend le meurtre. Ce précepte a donné lieu à trois interprétations.
1) Certains philosophes ont prétendu qu’il n’est pas même permisde tuer les animaux. Évidemment cette opinion est erronée ; ce ne peut être un crime de faire servir à notre usage les créatures soumises à notre puissance. La nature veut que les plantes soient la pâture des animaux, que certains animaux deviennent à leur tour la proie des autres, et que le règne végétal et le règne animal fournissent à l’homme les aliments qui lui sont nécessaires. Cette loi de la nature est aussi ancienne que le…

View original post 528 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s