Lettre à mon fils

J’ai un jeune fils.

J’ai l’intention de lui démontrer ce que c’est d’être un homme. C’est sûr que je lui en parle de temps en temps, mais mon fils a besoin d’instruction plus systématique. Je veux établir au moins des bases solides pour qu’il puisse penser correctement sur la vie et les exigences masculines. C’est pourquoi j’écris ceci, un script préliminaire sur mes intentions d’enseignement

 

Introduction: Un jour, tu seras un adulte

Aujourd’hui t’es juste un garçon. Mais un jour tu seras un homme. Un adulte.

Devenir un adulte implique de gros changements. En tant qu’adulte, tu dois prendre la responsabilité de ta propre vie. Mais…qu’est-ce que ça pourrais bien vouloir dire?

Quand t’es jeune, tes parents te protègent. Ils te protègent des dangers provenant de forces extérieurs. Ils te protègent aussi des dommages que, toi-même, tu peux t’infliger lorsque tu ne fais pas les choses de la bonne manière. Quand t’es jeune, tu t’habitues à cette protection. Tu apprends à faire confiance à tes parents pour te protéger.

Évidemment, ils ne pourront pas te protéger parfaitement. En tant qu’enfant, tu dois tout de même apprendre à te protéger dans certaines situations. Mais au bout du compte, tu sais qu’un adulte va au moins essayer de te sauver si t’es vraiment dans le pétrin.

 

parents_and_children

Quand t’es un adulte, les gens ne sont plus là pour te protéger. Quand t’es un adulte, les gens s’attendent à ce que tu sois capable de te protéger toi-même. Par conséquent, en grandissant, tu dois changer tes habitudes.   Tu dois apprendre à faire les choses par toi-même. C’est sûr qu’un adulte peut demander de l’aide de temps en temps; personne ne peut faire tout par soi-même tout le temps. Mais la plupart du temps, en tant qu’adulte, tu dois prendre la responsabilité de ton propre bonheur. Être un adulte nécessite de comprendre ce qui doit être fait, et puis de le faire, sans que quelqu’un d’autre aie à te le dire. Si tu ne peux pas faire ces choses comme il faut, tu ne réussiras pas dans la vie.

Tu dois donc commencer par comprendre ce qu’il faut pour être un homme.

L’enfance est évidemment très amusante. T’as pas à travailler fort dans un emploi pour gagner de l’argent; tes parent s’occupent de ça. T’as pas à t’inquiéter de l’inflation, de la récession, des guerres, des tremblements de terre et autres choses du genre; tes parent s’inquiète de ça pour toi. Et même lorsque tes parents et l’école te forcent à faire tes devoirs, il te reste encore plein de temps libre, du moins les fins de semaines, pour faire toutes les choses amusantes que les enfants aiment faire. Être un enfant semble être bien plus amusant qu’être un adulte, c’est pourquoi bien des enfants voudraient rester des enfants pour toujours.

Mais ça n’arrive pas. Tous les enfants deviennent des adultes. Les enfants qui ne veulent pas grandir finissent par devenir de mauvais adultes. Et les enfants qui comprennent qu’ils doivent grandir deviennent de bons adultes. Tu devrais vouloir être comme le deuxième type d’enfant.

À force de grandir, tu va inévitablement devenir un homme. Mais rien ne nous assure que tu va devenir un homme bon. Les bons hommes, c’est-à-dire ceux qui sont doué à faire les choses nécessaires pour être un homme, ne se développent pas automatiquement. Ils doivent travailler fort pour devenir bon. En plus, ils doivent savoir ce qui rend un homme bon. Tu ne peux pas devenir un homme bon si tu ne sais pas d’abords ce à quoi tu devrais supposément ressembler.

Alors, en tant que garçon, ton travail consiste à devenir un homme bon. Tu ne peux pas attendre dix-huit ans pour commencer à devenir un adulte. Rendu là, il sera peut-être trop tard parce que tu auras peut-être acquis de mauvaises habitudes, et ce sera donc plus dur de s’en débarrasser.

Tu dois aussi savoir pourquoi tu voudrais être un homme bon. Un garçon a besoin d’une bonne raison pour devenir un homme bon. Une raison de vouloir quelque chose est l’essence de la motivation. Alors un garçon (et un homme) a besoin d’une motivation pour accomplir le travail ardu de devenir bon.

Cette motivation doit avoir deux sources primordiales. La première, tu dois connaître Dieu et vouloir l’honorer. Tu dois apprendre à connaître le vrai Dieu, celui décrit dans la Bible, et tu dois savoir comment l’honorer proprement. La deuxième, tu dois trouver au moins une chose dans le monde (préférablement plusieurs choses) que tu aimes, puisque si tu aimes quelque chose, tu auras donc une motivation pour être un homme bon. Évidement, il ne faudrait pas que tu finisses par aimer quelque chose de faux, de mauvais ou de laid, car tu risque de devenir une source de problème pour toi-même ainsi que les gens qui t’entourent.

 

Comment recevoir des conseils

Il y a des tas de conseils que je pourrais te donner. Assez pour remplir une bibliothèque. Mais apprendre un ramassis de règles n’est pas très amusant. Ça te fatigue. Ce que tu as de besoin est une façon de comprendre « la vue d’ensemble », c’est-à-dire, la situation générale. Si tu connais la vue d’ensemble, c’est alors plus facile et plus amusant d’apprendre les détails qui remplissent cet vue.

Nous allons parler de la vue d’ensemble bientôt, mais avant, je dois te donner un conseil sur les conseils

*

Je vais te donner beaucoup de conseils spécifiques. Puisque les enfants ont beaucoup à apprendre, toi aussi, tu dois y passer. Mais puisqu’une montagne de conseil peut sembler accablant, voit le comme ça :

Dans cet essai, je vais décrire des valeurs, c’est-à-dire des choses qui sont bonnes et que tu voudrais avoir. Une « valeur » est quelque chose que les gens veulent, quelque chose qui a de la valeur. Les valeurs que je décris ici sont des idéaux. Ce sont des choses que l’humanité ne peut pas avoir parfaitement, mais qu’un homme devrait essayer sans relâche à atteindre.

Personne ne peut atteindre ces idéaux parfaitement, mais nous devons les connaître et les honorer. Si tu commence à suivre mes conseils, entreprend petit à petit à développer de bonnes habitudes. Tu ne peux pas les faire toutes en même temps, alors faits certaines choses qui sont possibles à faire maintenant.   En devenant bon à faire ces choses, tu pourras rajouter d’autres idéaux que tu pourras pratiquer.   Ce processus va durer toute ta vie, et on ne peut y échapper. L’homme restera toujours une créature imparfaite, mais il peut toujours travailler à s’améliorer.

Mais ce qu’il y a de plus important encore que d’essayer de suivre tous les conseils en ce moment est de comprendre ce que tu dois faire, et pourquoi. Si tu as cette connaissance, et si tu as une motivation, il est alors possible de grandir et de devenir un excellent homme.

La vue d’ensemble

Bon, nous sommes rendu à cette fameuse vue d’ensemble. Voici les trois choses les plus importantes à savoir, en tant que garçon, pour être un homme. Le restant de mon essai va expliquer le sens des trois points suivants:

Premièrement, le monde a un Ordre qui fut établi par Dieu, tu dois donc savoir ce que ça signifie, de l’honorer, et d’y prendre ta place.

Deuxièmement, le monde est un champ de bataille. En tant qu’homme, tu dois constamment te battre contre les plus nuisible parties de toi-même, en plus d’être contre les forces maléfiques qui essaient de détruire ta famille, ta communauté, ta nation et ta religion.

Troisièmement, l’homme est un leader. Le combat de la vie a besoin de leaders, et Dieu a justement conçu l’homme pour ça.

Ok. Maintenant que tu les connais, on va discuter de ce qu’ils veulent dire.

 

L’ordre du monde

Qu’est-ce que ça signifie quand on dit que le monde a un ordre? À la base, ça veut dire que chaque chose dans ce monde aurait été conçue pour être arrangée d’une certaine manière. Que cet arrangement fût conçu par Dieu, le créateur du monde. Mais bien que les choses doivent être arrangées d’une certaine manière, l’homme, à cause de sa nature déchue, n’honore pas toujours cet ordre.

L’exemple le plus simple d’un ordre est le système des nombres. Tu apprends ce que c’est dans tes cours de mathématiques. Les nombres n’existent pas tout bonnement comme ça, ils ont un ordre. Si tu choisi deux nombres au hasard, l’un est plus grand et l’autre est plus petit. Ils ont des valeurs différentes, et ils se positionnent à différentes places sur la ligne des nombres.

 

number line

 

Le monde est ainsi fait. Les choses de ce monde ont des valeurs différentes, et chacune appartiennent à des places spécifiques. Un mari appartient à sa femme, pas à une autre. Les enfants appartiennent à leurs parents, pas à d’autres adultes. Mon fils a plus de valeur que mon chien, et mon chien a plus de valeur que ma haie de cèdres. Le gens appartiennent à une Église pour se dévouer à Dieu une journée par semaine afin apprendre ses enseignements. Ceux qui s’adonnent à des crimes appartiennent à la prison ou même devant un bourreau. Et ainsi de suite.

Évidement, il y a tout de même la question de liberté dans l’ordre de Dieu, mais elle n’est pas absolue ni illimitée. La liberté propre de l’homme a ses limites, et en dépassant ces limites, nous commettons un péché qui mérite la condamnation de Dieu.

En tant qu’enfant qui va grandir pour devenir un homme, c’est ton devoir de commencer à apprendre l’ordre de ce monde, et une des premières notions de base de cet ordre est qu’il se divise en trois grandes parties. Le premier ordre est ce lui du monde naturel, appelé l’ordre naturel, celui étudié par les sciences : physique, géologie, astronomie, mathématiques, philosophie et ainsi de suite. [Oui, les mathématiques et la philosophie sont des sciences, autrement dit, des ensembles organisés de connaissances.] Le second est celui de l’ordre social, l’ordre du monde humain, celui qui considère l’homme et comment il vit en communauté avec les autres humains. Le troisième ordre est L’ordre divin, qui est appris avec la Bible et qui concerne les choses de Dieu, spécialement comment l’homme doit comprendre Dieu et comment il doit l’honorer.

 

Trouver quelque chose que tu aimes

C’est pas facile d’apprendre l’ordre du monde. Ça prend du temps et du travail. Il est alors important de trouver quelque chose, au moins une chose, que tu aimes, parce que cet amour va te pousser à approfondir ta connaissance de l’ordre du monde. Voici un exemple :

Quand j’étais jeune, mon père m’a donné un livre sur l’histoire de l’aviation. Bien que ce livre était dédié aux enfants, l’aviation était traitée de façon sérieuse et je suis tombé amoureux avec l’aéronautique.

Mais puisque ce livre concernait l’histoire de l’aviation, le livre discutait aussi beaucoup d’histoire tout court. Ceci incluait la première et deuxième guerre mondiale, ce qui m’a fasciné tout autant. Le livre m’a donné un bref aperçu des fâcheux événements qu’ont été les guerres mondiales, ce qui m’a poussé en apprendre davantage. Je me suis alors mis a lire des livres sur les Guerre Mondiales, spécialement la deuxième, puisqu’elle s’était terminé seulement vingt ans avant que je m’y intéresse.

Plus j’en apprenais sur la deuxième Guerre Mondiale, et plus je grandissais, mon intérêt concernant la manière dont les nations on put s’endiguer dans des guerres aussi destructrices dévastant autant de vie et de continents s’est solidifié. Comment des événements aussi désastreux ont-ils put voir le jour? Cette question m’a poussé a apprendre sur l’histoire du monde et les manières dont les différentes nations, ethnies et religions pensent et vivent

Il y avait aussi le côté scientifique et technologique de l’aéronautique et de la guerre, et aussi tout plein d’autres sujets que l’intérêt envers l’aviation et l’histoire ont pu m’amener.

Mon point est le suivant: en apprenant à aimer et à m’intéresser à quelque chose de spécifique (aviation), j’ai graduellement acquis un intérêt pour plusieurs autres sujets, et en les combinant, m’ont donné un premier coup d’oeil sur la vue d’ensemble et de la manière dont le monde fonctionne. (Je dit « un premier jet » car comprendre la vue d’ensemble est une éducation sans fin)

 

images

 

En tant qu’adulte tu devra, comme moi, commencer a comprendre la vue d’ensemble. Ce ne sera probablement pas à travers l’aviation comme je l’ai fait, mais tu devrais au moins commencer avec une chose (une notion, ou un sujet) que tu aimes. Il n’y a qu’en trouvant quelque chose que tu aimes et que tu voudrais approfondir tes connaissances pour avoir la motivation nécessaire à étudier le fonctionnement du monde.

Le Combat de la vie

La seconde vérité fondamentale qu’un jeune homme doit savoir est que le monde est un champ de bataille.  C’est parce que les choses n’arrivent pas toujours de la bonne façon. Le monde a une tendance naturelle a s’abattre sur lui-même, même si personne n’essaie de le détruire. Et il y a aussi beaucoup de gens malveillants, des groupes malfaisant et des idées malintentionnée qui menacent tout ce que tu aimes (ou que tu devrais aimer), telles que ta famille, ta nation et ta religion. Il y a des criminels qui nous menacent physiquement. Il y a de faux professeurs qui nous menacent intellectuellement et spirituellement. Il y a des organisations dédiées à détruire l’ordre conçu par Dieu pour le remplacer par un ordre anti-Dieu conçu par l’homme. Et ainsi de suite.

Quand tu es un homme, tu dois donc te protéger ainsi que la communauté dans laquelle tu prends part en comprenant la bataille. Ceux qui étudie les rouages de la guerre savent qu’un soldat doit comprendre sont ennemi. Il doit comprendre comment son ennemie est, comment il pense et comment il se bat, afin de l’opposer adéquatement. Le soldat doit aussi savoir comment la guerre est perpétrée. Et ce qui est vrai pour la guerre régulière est aussi vrai pour la guerre de la vie dans laquelle tout le monde participe, qu’ils en soient conscient ou non. En tant qu’homme, tu dois comprendre la guerre de la vie.

Oui, il y a tout de même du bon dans ce monde. Le monde contient la vérité, la bonté et la beauté que tu peux contempler et qui peut te nourrir. Il y a de beaux coucher de soleils, des chiens joyeux et loyaux, des repas délicieux et nourrissant, des amis fidèles et des professeurs fidèles aux enseignements de Dieu. Mais tu dois aussi comprendre ce qui ne va pas bien avec le monde pour que tu puisses te défendre ainsi que ceux que tu aimes.

 

Tu va être un leader

La troisième vérité de base qu’un home doit savoir est que l’homme est un leader. Dieu l’a fait comme tel. Quelqu’un doit mener, et cette responsabilité tombe naturellement sur les épaules de l’homme. Oui, parfois les femmes mènent, mais en général, les hommes le font mieux.

Donc, quand tu sera un homme, tu seras un leader, que tu le veuilles ou non. En tant qu’employé, tu va probablement monter les échelons et finir dans un poste nécessitant un rôle de leader d’équipe.

Tu seras peut-être un leader dans une Église ou dans une autre sorte d’organisation non-lucrative. Il y a toute sorte de positions nécessitant du leadership que tu pourrais t’avérer à occuper.

Ton seul choix et d’alors d’être un bon leader ou pas. En tant que leader, tu seras engagé dans des batailles, que tu en sois conscient ou pas. Ta famille sera menacée, pas seulement par des criminels, mais aussi par des fausses idées qui proviennent des médias, par la paresse et la désobéissance naturelle des membres de ta famille, incluant toi-même, et par d’autres menaces trop nombreuses pour être mentionnées. Ta religion sera menacée par de faux professeurs, par de l’oppression organisée provenant de certaines parties du gouvernement, et par d’autres menaces trop nombreuse pour être listées ici. Ta nation sera menacée par de mauvaises idées politiques, par des étrangers hostiles, par la bêtise naturelle des citoyens, et par d’autres menaces. Ainsi de suite.

 

 La menace du libéralisme

Les menaces mentionnées plus haut ont existé depuis des siècles. Mais il y a un combat aujourd’hui que tu devrais connaître plus particulièrement. Les deux opposants sont généralement appelée le « libéralisme » et le « conservatisme ». Ces deux concepts ne sont pas définis précisément, parce que la plupart de gens sont partiellement libéraux et partiellement conservateurs, et parce qu’il y a de bonnes et de mauvaises idées et personnes dans chaque camps.   Mais en général, bien que l’on admet qu’il y a des exceptions, les libéraux sont dédié a s’opposer à Dieu et à établir des règles de sociétés et de gouvernements qui s’opposent à ce que Dieu veut pour l’homme. Le mot « libéral » vient du mot latin « libre », et les libéraux veulent que l’homme soit libre du règne de Dieu.

Il est vrai qu’il n’y pas tous les libéraux qui veulent que l’homme soit complètement libre du règne de Dieu. Si un libéral a une partie de lui-même qui n’oppose pas Dieu, c’est donc une partie non-libérale de cette personne. Les gens libéraux ne s’opposent pas à Dieu nécessairement de façon unilatérale. Mais le Libéralisme, c’est-à-dire, la façon de pensée libérale, s’oppose à Dieu.

Et les gens qui supportent en général ce que Dieu veut pour l’homme et la société sont appelé des « conservateur ». Il y a une variété de conservatisme, certains plus infectés de libéralisme que d’autres, mais le bon côté de la bataille ces jours-ci est communément appelé le conservatisme.

Il y a donc un combat qui se joue. En tant que leader, tu devras supporter un camp, te défendre et défendre ceux que tu aimes des menaces qui proviennent de l’autre côté. La seule question est de savoir quel camp tu va supporter. Et si tu refuse de te battre (ou si tu ne sais pas ce qui se passe), tu ne fera qu’aider le camp le plus fort à gagner. Tout le monde est d’un côté ou de l’autre.

 

Être un leader

Un leader n’est pas nécessairement un homme qui commande et qui est obéi. Certains leaders occupent ce genre de poste, mais en général, un bon leader est un homme qui comprend ce qui doit être fait et s’assure que ce soit fait. Le leadership, nécessite donc deux choses: compréhension et action.

Afin de comprendre ce qui doit être fait, tu dois comprendre comment le monde fonctionne, et comment il devrait fonctionner si tous les gens honoraient Dieu.  Un bon leader doit avoir beaucoup de connaissances à propos du monde, surtout lorsque plusieurs personnes sont constamment en train de nous convaincre de faussetés. Le combat le plus important est entre le vrai et le faux.

Donc, en tant qu’apprenti leader, un jeune homme doit commencer a apprendre l’ordre du monde. On dit « commencer à apprendre » parce que c’est processus qui ne s’arrête jamais. Tu ne peux pas simplement apprendre tout du monde et après t’assoir sur tes lauriers et relaxer le reste de ta journée. On ne fini jamais d’apprendre.

[Si tu n’aimes pas l’idée, d’un processus infini d’apprentissage, considère ceci : le type d’apprentissage le plus agréable est lorsque tu apprends d’un sujet que tu connais déjà. Dès que tu comprends quelque chose, c’est plus facile d’en apprendre plus sur celle-ci.]

Le savoir le plus important est celui concernant Dieu, tel que Dieu a révélé dans la Bible. Comprendre Dieu, tout comme comprendre le monde en général n’est pas de retenir pleins de faits. Oui, c’est sur que tu dois apprendre certains faits, mais ce n’est pas assez. Tu dois comprendre comment le système fonctionne. Tu dois comprendre comment les faits s’arrangent ensemble pour voir comment le système fonctionne. C’est de cette manière qu’on comprend le système du Christianisme, et aussi pour les autres systèmes de connaissances du monde, tel que la chimie, l’économie, la politique, la psychologie et ainsi de suite.

Voici pourquoi tu dois comprendre les choses en systèmes. La Bible dit que nous sommes sauvés de la punition de Dieu concernant nos péchés en nous repentant et en ayant foi dans le Christ. Voir par exemple Éphésiens 2, 8-9:

Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie.

Mais la même Bible dit que la foi sans les œuvres ne peut pas nous sauver. Voir jacques 2 : 14-17

Mes frères, que sert-il à quelqu’un de dire qu’il a la foi, s’il n’a pas les œuvres ? La foi peut-elle le sauver ? Si un frère ou une sœur sont nus et manquent de la nourriture de chaque jour, et que l’un d’entre vous leur dise : Allez en paix, chauffez-vous et vous rassasiez ! et que vous ne leur donniez pas ce qui est nécessaire au corps, à quoi cela sert-il ? Il en est ainsi de la foi : si elle n’a pas les œuvres, elle est morte en elle-même.

Ceci semble dire que la repentance et la foi ne sont pas suffisants.

Alors une partie de la Bible dit que la repentance et la foi est suffisante pour être sauvés, et un autre passage dit que c’est insuffisant. Il semble que la Bible s’oppose à elle-même.

L’homme qui ne se préoccupe pas du Christianisme comme système va simplement le mettre de côté et dire que «  la religion n’est pas conçu pour faire du sens ». Mais l’homme bon va essayer de comprendre comment ces faits s’arrangent dans un système sensé.

Dans cet exemple, la solution au problème est que la repentance et la foi dans le Christ sont les seules choses qui peuvent causer notre salut, mais les hommes et les femmes sauvés font toujours de bonnes actions. Par conséquent, celui qui ne fait pas de bonnes actions démontre qu’il n’est pas sauvé. Les bonnes actions sont le résultat du salut, non pas sa cause.

La solution à ce problème n’est pas difficile a comprendre une fois qu’on te l’a expliqué.. [Difficile à accepter peut-être, mais difficile a comprendre? Non]. Mais beaucoup de gens ne font pas l’effort de comprendre le système. Ils sont satisfaits de connaître quelques parties, même si elles n’ont aucun sens prises ensemble. Tu ne devrais pas être comme ces personnes.

Comprendre le système du Christianisme est important aussi parce qu’il y a beaucoup de Chrétiens (ou pseudo-Chrétiens) qui ne comprennent pas bien le Christianisme et qui apprennes ces erreurs à d’autres. Le monde Chrétien contient beaucoup de mauvaises notions, et tu dois être capable de reconnaître ces erreurs et de les rejeter. Par conséquent, un bon leader doit être un étudiant du Christianisme.

*

Pourquoi l’homme est-il un leader? Parce que Dieu l’a créé comme tel. Les hommes sont particulièrement intéressés à comprendre comment les choses fonctionnent dans le monde. Et la plupart des hommes sont intéressé à faire bien fonctionner les choses sur lesquelles ils ont de l’influence.

Servant-Leadership

 

Par contraste, la plupart des femmes n’ont pas ces désirs. La plupart des femmes sont particulièrement intéressées à entretenir de bonnes relations avec sa famille, ses amis, ses connaissances et d’avoir ses conforts de la maison. Je ne dis pas ça pour rabaisser les femmes, le monde a besoin de bonnes relations et de ménages confortables. Mais pour être un bon leader, tu ne dois pas avoir comme but ultime d’avoir de bonnes relations et d’être confortable à la maison. Un leader doit être capable de faire la bonne chose, même si les gens n’aiment pas l’idée, et il doit être capable d’endurer la douleur lorsqu’il est nécessaire de faire la bonne chose. C’est pourquoi la plupart des femmes ne sont pas faites pour être des leaders. C’est habituellement la job de l’homme.

Alors mon fils, un jour, les gens se référeront à toi en tant que leader.  Lorsque ce jour arrivera, si tu n’es pas le genre d’homme à être un bon leader, les gens te mépriseront, même s’ils ne te le disent pas de vive voix.

2eme partie

Document original

Publicités

Une réflexion sur “Lettre à mon fils

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s