Le plumeau pour la libido, quand l’égalité des sexes détruit la vie de couple

Léa Clermont-Dion nous as concocter un billet dans lequel elle nous montre, statistiques à l’appui, que même en 2014, le partage des tâches domestiques ne se fait pas de façon égalitaire entre les sexes dans notre société Québecoise.

Je n’ai rien a redire contre les statistiques présentés.  Pour moi il est clair et précis que le partage des tâches domestiques est inégal actuellement, et qu’il le restera toujours, au grand dam des féministes, égalitaristes et chevalier blancs.  De mon côté je ne fais que ré-affirmer des vérités qui ont parcourus des millénaires.  Léa, ainsi que toute la doctrine féministe, essaie de nous inculquer des valeurs qui ont tout au plus quelques décennies et qui, sommes toutes, ne fait que déconstruire la famille et la sexualité.    On pourrait même avancer que l’éclatement des familles et l’homosexualité publique seraient des conséquences directe de l’acceptation du féminisme par notre société.

Du moins, il m’est clair que « l’égalité des sexes » est une des valeurs qui poussent concrètement à la fragmentation des familles.

Imaginez, non seulement Léa voudrait que les hommes fassent plus d’effort dans les tâches domestiques, mais il est prouvé statistiquement que plus les hommes remplissent des tâches typiquement plus féminin, moins la libido est active.

Léa, te rends tu compte que ce que tu exige dans ton monde idéal est que l’homme soit plus efféminé et plus servile tout en étant plus frustré sexuellement dans son couple?  J’imagine que la femme aussi n’y trouvera pas son compte d’avoir à faire l’amour à un valet docile et angoissé.  Il est que trop évident que l’homme voudra trouver un exutoire sexuel ailleurs. La femme aussi.

De plus , une autre recherche démontre que plus il y a d’égalité dans le couple, moins les chances de survie sont bonne pour l’union.  On se retrouve encore une fois au prise avec une idéologie qui pousse à la désunion.

Il est alors très particulier de comprendre le billet de Léa avec cette nouvelle perspective.  Que cherche-t-elle au juste?

Léa Clermont-DionVoyez ce beau petit minois.  Y a pas un homme qui ne voudrais pas torcher le plancher pour avoir la chance d’être intime avec cette fille.  C’est juste plate que de torcher le plancher ne l’excite pas vraiment. Ni elle, ni aucune femme.  Si elle disent le contraire, ce n’est qu’un leurre.  Les recherches le prouvent.  Ne croyez pas ce que disent les femmes, croyez plutôt leurs actions.

À l’évidence, pour une femme qui n’est pas très attirante, les chances de réussites à l’égalité des sexes en couple est une entreprise bien plus périlleuse que pour Léa.

En sommes, les message est celui-ci: Moi qui est belle et qui a le choix, je vous conseil d’exiger l’égalité des sexes, afin que votre libido soit diminué et que votre réussite en couple soit torpillée.  Qui sait, peut-être retrouverais-je votre ex dans mes choix de partenaire potentiels?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s