Pourquoi le Patriarcat est le meilleur modèle social de tous les temps

Article original ici

Un des réflexes les plus irritants et très a la mode du féminisme est son dédain de la « société patriarcale » pour qui rien de bon ne lui est attribué.  Mais c’est la société patriarcale qui m’as libéréé en tant que femme.  C’est le capitalisme qui m’as donner le loisir d’être assise à ce bureau pour écrire ce livre.  Arrêtons notre mépris envers les hommes… si la civilisation était entre les mains des femmes, nous coucherions encore sous des huttes.

-Camille Paglia, féministe lesbienne, dans Sexual Personae

Dans la version féministe de la création, le patriarcat est le péché originel.  C’est le Lucifer par qui tous les maux proviennent.  Sans le Patriarcat, nous demeurerions tous dans le jardin féministe d’Éden, sans rôle et sans genres.

Pourtant, tout comme le nom de Lucifer veut dire porteur de lumière, le patriarcat est en réalité une influence lumineuse qui a sorti l’humanité de la boue vers la civilisation.  Le féminisme existe seulement dans l’ombre de l’abondance produite par le patriarcat.  Celle-ci n’est pas l’ennemi.  Le Patriarcat est en fait le meilleur système social de tous les temps.

429x334xsoarfrank_jpg_pagespeed_ic_D1BU_OIno5

Le mythe du Patriarcat

Les féministes attribuent tous les maux de la société au patriarcat.  Comme l’inquisiteur médiéval cherchant des preuves du diable, l’influence du patriarcat est supposément partout — nos médias, nos écoles et même dans nos relations intimes.  Le Patriarcat est responsable de la violence domestique, les promotions refusées, les commentaires méchants sur Twitter —  même les sentiments que les femmes ont pour elles-mêmes.

Quiconque n’adhère pas au dogme féministe est considéré comme possédé par l’influence du patriarcat et nécessitant un exorcisme par un Grand Prêtre de la Cathédrale de la théorie des genres.  Ils doivent renoncer à leurs point de vue ou être excommunié de la sphère publique.  Dans les temps plus éloignés, la religion dominante appelait les libre penseurs des « hérétiques » et on les brûlait au bûcher

Les origines du Patriarcat

En réalité, il n’y rien de vraiment mystérieux concernant le patriarcat.  Il faut la considérer comme une division social des rôles basé sur les différences biologique naturelles des genres.

Les mâles et femelles ont des différences biologique ontologique évidentes.  Les femmes peuvent procréer, les hommes non.  Le corps d’une femme est biologiquement nourricier avec ses seins, son utérus et ses cycles hormonaux.  Pendant la grossesse, les femmes sont physiquement handicapées dans leurs efforts.  Le corps de l’homme est conçu pour l’effort physique et de façon général, il est plus fort.

Imaginez que vous faites parti d’une petite tribu dans des circonstances de survie.  La conquête, la guerre, la famine, la mort — chacun des quatre cavaliers pourraient frapper à tout moment. Comment diviser les rôles sociaux?

Comme le dit Jack Donovan dans The way of men

Parce que votre groupe s’efforce de survivre, tous les choix sont importants. Si vous donner la mauvaise tâche à la mauvaise personne, cette personne pourrait mourir, vous pourriez mourir, quelqu’un d’autre pourrait mourir, ou vous pourriez tous mourir.  Due à la différence des sexes, la meilleure personne pour les tâches impliquant l’exploration, la chasse, le combat, la construction, ou la défense sera habituellement réservé à un mâle.  Ce n’est pas un préjugé culturel arbitraire; c’est le genre de détermination stratégique vitale afin de garder votre groupe en vie.

370x477xfrank_frazetta_tarzanandtheantmen-smaller_jpg_pagespeed_ic_g5UTInqNRV

En d’autre mot, les rôles traditionnels sont la base de notre survie en tant qu’espèce.

Le sacrifice des hommes

Dans le patriarcat, les homme sacrifient leur énergie, leur temps et des fois même leurs vies pour l’amélioration de la vie des femmes et enfants, tandis que les femmes se donnent pour nourrir les enfants et la famille.

Les féministes définissent le patriarcat comme étant un système de dominance dans lequel l’homme opprime la femme.  Cette conception redéfini le sacrifice des hommes en un acte de contrôle, plutôt qu’un acte d’amour.  Les hommes sont parfaitment heureux d’avoir du sexe avec des femmes sans offrir aucune protection ou de valeur à la femme ou les enfants qui en résultent.  C’est un acte d’amour que les hommes abandonne leur liberté afin de subvenir aux besoins de la femme et ses enfants.

Le Patriarcat est une question d’amour. C’est une question d’amour pour la famille, la tribu et les petites communautés travaillant interdépendement pour le bénéfice de chacun.

Le féminisme fut créé par le Capitalisme

La forme moderne du féminisme débuta il y a de cela un siècle, alors que l’industrialisation modifia notre survie économique basé sur le travail brut vers celui du travail qualifié.  Le travail nécessitait auparavant des heures d’efforts physique.  Maintenant il ne nécessite que de rester assis sur une chaise.  Cette transition a fait en sorte que même les femmes les plus faibles pouvaient travailler.

Les employés sont bien plus facilement gérable en tant que pions interchangeables plutôt qu’en tant qu’individus sexué avec des besoins particuliers.  En fait, convaincre les femmes de travailler a doublé la magnitude du marché du travail, permettant aux employeurs de diminuer les salaires de moitié.  C’est la simple loi de l’offre et la demande. Comme le livre Revolution from above en fait la chronique, les mouvement féministes naissants — même les féministes marxistes– furent financés par les grand capitalistes afin d’augmenter le nombre d’employé potentiels et ainsi réduire les salaires.

434x264xCapitalismAndTheExploitationOfWomen_gif_pagespeed_ic_05uQP9OG_Y

Le féminisme est un produit du capitalisme. Le message que « tu peux tout avoir! » est une tentative par les compagnies d’escroquer les femmes hors de leurs besoins biologiques.  Si vous êtes une féministes, vous êtes capitaliste, car vous avez faits de votre travail une priorité au dessus de la communauté, les enfants et l’amour.

Dans les familles, chaque membre est irremplaçable, mais dans une compagnie, tout le monde est remplaçable.  Dans le patriarcat, les femmes travaillent pour un homme qui l’aime et les enfants qu’il lui a donné.  Dans le capitalisme, les femmes travaillent pour plusieurs hommes complètement indifférents pour elles et sont prêts à s’en débarrasser dès qu’un(e) travailleur(se) moins dispendieux(se) se présente.

Le féminisme marchandise les relations

Dans le patriarcat, les pulsions égoïstes dans les relations étaient contenues. Dans le capitalismes, elles sont encouragées.  Chaque membres d’une tribu ou communauté travaillent pour le bénéfice des gens proches, mais dans le capitalisme, les hommes et les femmes sont des agents indépendants, sans aucune allégeance pour personne.

Les rôles qui étaient traditionnellement joué par la famille sont maintenant sous-contractés. Des maisons de vieillesses pour les aînés, des garderies pour les enfants.  Même des mentors et des amis peuvent maintenant être achetés en forme de thérapeute ou de coach de vie.

Ce système détruit les relations intimes. Il bénéficie au femmes d’égoïstement avoir les enfants d’un homme fort et alpha plutôt que l’homme qui pourvois pour elle. Il bénéficie aux homme d’égoïstement baiser et procréé avec les femmes les plus fertiles sans avoir l’intention de continuer le contact.  Alpha baise, Béta paye.

Le féminisme a créé une guerre entre les sexes ou chacun essaye de maximiser ses profits dans le marché sexuel sans dépenser le moindre coûts.  Nous sommes tous de petites corporations atomisées, unis seulement par loi de la biomécanique.

410x272xsteinberg_war-of-the-roses_jpg_pagespeed_ic_qDlIPiFVhh

Les hommes ont perdus les raisons de travailler

Cette nouvelle dynamique a libéré les hommes du travail.  Dans son nouveau livre Bachelor Pad Economics, Aaron Clarey recommande une approche minimaliste de l’argent–acheter seulement ce que vous avez de besoin et dépenser votre temps pour votre propre bénéfice plutôt qu’une compagnie.  Cette approche est déjà envisagé puisque les hommes décrochent du système, gagnent moins que les femmes et évitent l’éducation supérieure.

La raisons pourquoi les hommes travaillaient forts était pour subvenir aux besoins de leurs familles.  Ils ne travaillaient pas de longues heures pour leurs propres intérêts.  Ils le faisaient par amour.  La plupart des hommes peuvent survivre avec très peu.  On dit que la civilisation fut créée pour impressionner le sexe opposé.  Sans récompense, il n’y a pas de raisons pour travailler.  Pas de carotte, pas de saut.

En tant que société, nous avons atteint le point où la technologie a éliminé le besoin de chacun à travailler.  Tout comme la capitalisme a libéré les femmes de leurs rôles naturels, il a aussi libéré l’homme des leurs. La masculinité est réduite a une simple mode.

Le retour à l’ordre naturel

Bien que l’on comprend que les animaux existent naturellement en groupes — un troupeau, une bande, une meute — nous oublions que l’homme est aussi un animal.  Le groupe naturel pour l’homme est la tribu.  L’Humain est un mammifère.  Nous apprenons a travers les relations, plutôt que par l’instinct.

416x311xAjna-Nursing-Acorn-Community-Virginia-2006-650x486_jpg_pagespeed_ic_z6lcQqso46

Les enfants nécessitent de l’amour, de l’attachement et de la stabilité qui peut seulement se trouver dans les liens émotionnels qu’ils vivent avec leurs parents.  Ils ne sont pas des pions interchangeables.  Vous ne pouvez pas acheter l’amour d’une mère ou la sagesse d’un père.  L’amour ne peut pas être sous-contracté.  Un amour authentique est seulement possible à l’intérieur d’une communauté patriarcale.

Pour une compagnie, des enfants qui ne travaillent pas est une nuisance.  L’épidémie des mères célibataires, les naissances en déclin et la maladie mentale est causé par le rejet de ces rôles traditionnels.  Si la société veut des enfants en santé et des communautés stable et chaleureuse, elle doit embrasser les valeurs perdues du patriarcat.

Dans les tribus anciennes, les humains étaient totalement dépendant les uns envers les autres.  Maintenant nous sommes indépendants et insatisfaits.  Retourner à des rôles traditionnels implique de vivre de façon interdépendante, et de s’aligner avec l’ordre naturel non pas parce que nous le devons, mais parce que nous le choisissons.  Nous pouvons exister seul, mais nous nous réalisons ensemble.

Bien sûr, les féministes vont crier à l’oppression.  Ils veulent que vous soyez libres — libre de la communauté, libre de l’appartenance, libre de l’amour.  Une multitude de singes se battant pour s’accoupler avec le partenaire le plus sexy derrière une cage dorée.

On retourne à la boue, ou on retourne dans la cuisine? Le choix est le vôtre.

Publicités

10 réflexions sur “Pourquoi le Patriarcat est le meilleur modèle social de tous les temps

  1. En effet rien ne nait du néant et que chaque évènement est le résultat d’interaction entre certaines variables, le féminisme peut être ou est une invention du capitalisme (les statistiques, les chiffres, les bilans peuvent le prouver du moins d’un angle… oui le capitalisme en a tiré plus que du profit $$, le féminisme est devenu un style de vie voir même une religion ou presque …), mais qu’en est du patriarche, qu’a-t-il fait ? Sommes-nous devant une scène d’ingratitude de la fille et de l’épouse, en résumé du sexe opposé… pour quoi cette révolte aussi extrême même au dépriment des fruits de notre semence ( Happy wife happy life et fuck le reste). Issu d’une société patriarcale et en connaissance de cause le patriarche a failli à ses tâches, la plus importante à mes yeux est celle d’être juste, on ne peut être juste si on manque de sagesse. La sagesse pour certains est un acquis voir même comme un don du dieu/des dieux/de la nature, ça s’apprend aussi avec le temps, mais pour d’autres personnes la sagesse est une variable inconnues, le néant total, même Zeus en personne descendrait du l’olympe, il ne pourrait rien pour eux. Beaucoup de patriarches ont hérités de ce titre en étant les ainés du groupe, de lourdes responsabilités pour d’étroites épaules, solution pour ces maux de dos, donner du leste…l’écart se produit et l’injustice s’installe, l’injustice a éveillée l’instinct de survie même si c’est de façon extrême ( beaucoup d’animaux font le saut dans le vide juste par ce qu’ils ont vu l’ombre de leur prédateur) pourquoi ça changerais pour les femmes, elles font partie de la race humaine, l’humain à la base est un animal, elles ont vu l’ombre (patriarche) le grand saut (révolte) dans le vide ( bras du capitalisme). Bon ou mauvais changement le temps nous le dira probablement, d’ici là et comme plusieurs, je subis les vagues du féminisme qui font tanguer mon bateau.

    • Tu n’as pas tort dans ce que tu dit Fodile. Je suis conscient du fait que les hommes, ou les patriarches, n’ont pas été parfait. La perfection n’est pas de ce monde et on ne peut exiger la perfection non plus. Tu introduit aussi l’idée d’Héritage; le fait que ce soit le doyen qui hérite les acquis du patriarche et qu’il se peut que cette personne n’aie pas été la meilleur personne pour remplir cette fonction. La dessus on se comprend.

      Le point central par contre est de comprendre que si l’Homme ne peut avoir des enfants comme « ses » enfants à lui, ou une femme qui est « sa » femme à lui, il n’as aucun incitatif à devenir meilleur que lui-même. Rien ne le poussera à la générosité, le zèle ou à la créativité s’il ne voit pas que ces gestes feront partie de son immortalité à travers sa descendance. Et je ne parle pas d’un patriarche roi d’un royaume. je parle d’un système patriarcale qui reconnait le droit à l’homme d’être le propriétaire de sa femme et de ses enfants.

      Puis-je rappelrer à toi et aux autres lecteurs que la pluparts des inventions et des convéniences que l’on prend pour acquis aujourd’hui ont été développé par des hommes qui avaient à coeur le bien-être d’autruis. Mais même si c’était par égoîsme, cet égoîsme était probablement exprimé en fonction d’avoir de la reconnaissance, et ainsi avoir un certain statut qui permettrais d’attirer le sexe opposé. (afin d’avoir accès a des ressources sexuelles pour lui) Si un système ne protègerais pas ses acquis (femme et enfant) à quoi bon essayer de rechercher la reconnaissance et statut?

      La plupart des société matriarcales vivent encore dans des huttes, spécialement à cause du fait que les hommes ne savent pas si les enfants sont leurs propres enfants. ILs vivent dans un certains communautarisme qui n’incite à aucun progrès technologique. Même si tu es le géniteur de plusieurs enfants dans ces sociétés, il n’est pas garantie que ce soit les tiens. Ton apport en altruisme envers eux est psychologiquement dilué.

  2. À vrai dire, je ne crois à aucun système qu’il qui soit, une chose est claire, je veux que mon gène soit une bonne personne , la race humaine vie une période ou plutôt une phase dans le demain des bourses financières on appelle ça (le serpent dans le tunnel) le but final est de connaître un équilibre…mais notre raison dans cette p$$tain de planète n’est-elle pas de vivre en paix, je ne me considère pas comme un male alpha ni mois d’avoir une appartenance à cette catégorie par contre mais je ne tolère que ma progéniture subissent quoi que ce soit., (normale instinct animal, je suis apte à faire un acte de folie pour protéger mon XY ou XX pour mon cas c’est XY) mais pour quoi ce focus sur l’adn. On est sensé d’être la race qui a dompter la nature, non? Si notre ego prime, c’est quoi l’alternaqtive?

    • Dans le christianisme, la dichotomie entre la Loi du corps et la loi de l’esprit est assez évidente. On a beau avoir dompter la nature, avec nos moyens de production et de survie, il reste que nous sommes des êtres de chairs et que ses forces naturelles sont ancrées en nous.

      L’alternative? C’est justement le but de ma série sur la psychologie évolutionniste. Je veut mettre sur la table les concepts avec lesquels on peut se fier pour démontrer quelles tendances humaines sont a proscrire ou à inciter. Évidement je vais attendre la fin de cette série avant de parler d’alternatives.

  3. Le feminisme a commence a exister bien avant l’ avenement du capitalisme tel que nous le connaissons. Le matriarcat quant a lui etait la bien avant le patriarcat et aurait dure Jusqu’ a 5 mille ans avant Jesus Christ. Tres Cher lecteur faites attention a tt ceux qui veulent vous conditionner a l’ acceptation d’ un patriarcat dur et meprisant pour les femmes. Ne revez pas les filles,en croyant que l’ hme s’ occupait de sa famille par amr. Les gens ne se mariaient pas par amr a l’ epoque. C’ etait pr les interets. Donc les femmes pouvaient se faire violer et battre a tt bout de champ,et n’ etaient pas si bien entretenus que cela. Judah’ au 20 e siecle les femmes indiennes se faisaient bruler a la Mort de leur epoux. Ne favoriser pas un systeme qui aurait detruit la meilleure moitie de l’ humanite au travers des coups,des humiliations,de l’ esclavage,des viols,des meurtres a la suite de ces viols sous pretextes d’ appliquer la lpi,des infanticides etc. La liste est longue. Regardez la situation des femmes en orient qui se font cracher au visage pour avoir oser delaisse le voile.livres les yeux,le patriarcat n’ a pas rendu notre monde meilleur. C’ est l’ egalite qui l’ a rendu comme tel. Ah,et concernant la procreation,ce n’ est pas l’ homme qui Donne un enfant a la femme. Il a ete prouve que 2 ovules de souris avait Donne un bebe souris. Le spermatozoide ne joue qu’ un role energetique lors de la creation du foetus. Donc stop,svp,arreter de vouloir dominer les femmes si vous etes un homme. Meme au temps originel,Dieu n’ etait pas une seule personne sans sexe,mais un couple compose d’ un homme et d’ une femme.les animaux les plus intelligents sont matriarcauts,ex babouins,elephants,baleines etc. Des insectes le sont aussi. C’ est le cas des fourmis,des abeilles et des scorpions. Mantes religieuses aussi. A part cela il y a des animaux hermaphrodite et d’ autres dont le mal domine.vous series etonne de constater que la majorite des etre vivants ne sont ni males ni femelles,mais hermaphrodite( les bacteries microbes,vers qui sont en plus grand nombre sur Terre) c’ est bien beau de vouloir idealise l’ hme comme un Dieu. Mais la nature ne favorise pas un sexe ou l’ autre,Elle l’ a maintes et maintes fois prouver. D’ ailleurs,au moment ou nous en sommes,la force male n’ est plus necessaire pour proteger la femelle,et si nous devrions retourner vraiment a la nature,c’ est le matriarcat qui dominerait. J’ espere que vous allez vous questionner et faire des recherches sur tt cela. En tt cas,vivez en accord avec vos convictions sans cessez de vous questionner sur la verite.bien a vous,un homme qui aime sa femme comme sa meilleure moitie,non pas comme sa petite chose qu’ il a doit etouffer.

    • Je ne crois pas que vous avez lu comme il faut mon post. Nulle part il est dit d’étouffer la femme. Il es plus question de rôle a remplir. L’homme n’est pas fait poru enfanter, ni de s’occuper de ses enfant après l’accouchement. On parle ici de fonctions purement biologique et de rentabilisation des rôle. Dites-moi, quels sont les société matriarcale d’aujourd’hui? pourquoi ne sont-elle plus les sociétés dominante?

      l’égalité n’Existe pas. La biochimie de l’homme et de la femme sont différente. c’Est la nature. et la nature optimise toujours ses capacité de survie.

      Les société matriarcale sont plus optimale lorsque les ressources sont abondante et qu’il n’y a pas beaucoup de prédateur.

      En effet aujourd’hui les ressources sont plus accessibles et l’humain vit plus longtemps. Le patriarcat n’est peut-être plus aussi nécessaire qu’auparavant. Toutefois il est bien mieux équippé pour survivre puisqu’il mets la famille au centre de ses valeurs et la possession de cette famille au mâle qui en est le géniteur afin qu’il aie un incitatif à devenir productif.

      Les société matriarcale sont retardée technologiquement car les hommes ne sont pas incités à avoir des enfants à eux, et ne sont pas vraiment valorisé pour leurs efforts à découvrir de nouveaux moyens de subsistances. dans une société matriarcale, les hommes sont encore moins de chances d’avoir accès à la sexualité et de se reproduire. Seuls les meilleurs sont prisé par la femme.

      Vous dites que les femmes n’ont plus besoin de la force mâle pour protégéer la femelle.. pourtant si une femme veut se faire protéger elel a besoin de force mâle. (police, etc…)

      Et ne penser pas qu’une société matriarcale est plus « humaine » ou « empathique ». Les femmes peuvent être tout aussi cruelle.

      Si vous voulez vous comparer à des bactéries allez-y, mais telle n’est pas la nature de notre biomécanique et jamais elle ne le sera.

      Finalement, avènement de l’influence des femmes au niveau publique à souvent une corrélation avec la fin des civilisation. En d’autre terme, quand la femme commence à avoir du pouvoir politique, c’est souvent signe que la civilisation est en déclin. voir l’oeuvre « le destin des empires » de John Glubb.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s