Démêler la narrative

Article original ici.

Une des plus grande erreur dans la manosphere est de penser que les femmes ne veulent plus se marrier / s’engager.  On peut comprendre une telle erreur, car les faits et gestes des jeunes femmes d’aujourd’hui nous envois un message très ambigu.   Il n’y a que 20% des femmes blanches américaine entre 20 et 24 ans qui sont mariées.  C’est un développement récent: il y a dix ans, 30% des femmes blanches américaines de cet âge étaient déjà mariée.  Il faut aller jusqu’en 1996 aux USA pour voir que 50% des mariages (de toutes races) impliquait une jeune femme en bas de 25 ans (source).

L’autre échantillon de statistique qui créé la confusion est lorsque l’on veut savoir  si les femmes restent marriées une fois qu’elles se marient.  Car les statistiques nous font conclure que les femmes ne veulent pas se marier, encore une fois.  Les femmes sont celles qui initient la vaste majorité des divorces, et le taux de divorce est constant depuis les 20 dernières années.  De plus, les femmes contemplent leur fantasmes de divorce sans aucune honte.  Si vous tentez votre coup à vous engager auprès d’une femme, vous devez  savoir qu’une partie importante de votre offre sera d’alimenter ses fantasmes de divorce, sinon vous ne capterez pas son intérêt.  Et les femmes chrétiennes ne sont pas différentes.

Mais les faits demeurent, pendant qu’elles remettent l’idée de se marier a plus tard et qu’en général elles ne veulent pas se sentir obligées de rester mariées, les jeunes femmes désire se marier, et veulent être mariées. Si votre réaction a cet affirmation est: « mais ça ne fait aucun sens! Ça ne se peut pas! », alors vous devez vous souvenir que la logique et l’honneur n’est pas ce qui intéressent les femmes modernes.  On leurs a dit qu’elles pouvaient tout avoir, et d’être mariée est un préalable pour être une femme qui a tout.

On peu le faire!  Jusqu’à ce qu’on s’ennuie!

De tout avoir implique que la femme obtienne son badge de mérite et qu’elle dépense son capital sexuel pendant les années où elle est la plus séduisante et mariable.  Après ça, il faut qu’elle trouve un pourvoyeur béta pour financer son nouveau mode de vie: celui d’être une femme au foyer, ou d’avoir un job comme hobby, ou d’être mère peut-être.  Ceci, bien sûr, s’en suit par une nouvelle ronde d’aventure où elle divorce son fidèle épais qui doit continuer de lui financer son style de vie alors qu’elle pourchasse l’homme a tout faire multimillionnaire qui lui est secrètement destinée.

Pour ceux qui ont de la misère suivre tout ces petits détails, voici ce que ça veut dire; avoir tout:

  1. Avoir son badge de mérite féministe pendant que;
  2. ses ébats sexuels avec les hommes les plus attirants… qui sont prêt à la baiser.  Laisser passer près d’une décennie pour;
  3. la voir se marier à un homme fiable qui lui procure le support financier et le statut social pour être une femme mariée et peut-être mère.  Une fois qu’elle a obtenu ce qu’elle voulait ;
  4. elle découvre qu’elle est malheureeeeeeeuuuuuuuse, et qu’elle est « emprisonnée dans le marriage ».  Bien des femmes remettent cette étape pour une période ultérieure.  Peut-être même des années.   Il y a beaucoup de jeu de pouvoir et de drame dans cette période.  La période suivante contient des risques;
  5. Forcer le divorce à son mauvais mari qui la rendait malheureeeeuuuuuse alors qu’il faisant tout ce qu’elle demandait de lui.  Ensuite;
  6. Se délecte dans le drame d’être une femme nouvellement divorcée.  Elle aurait été induite en erreur par son ex-mari et la société qui l’as forcée de marier ce mauvais mari.  S’en suit de:
  7. Coucher avec les hommes les plus attirants qui sont prêt a la baiser. Puisque ces maladroites tentatives  de revivre la gloire de ses vingt ans sont généralement des déceptions, elle tente rapidement de;
  8. Trouver son homme à tout faire multimillionnaire secret qui insiste de la marier, ce qui la ramène au status plus élevé de femme mariée.

Croyez-le ou non, la liste pour tout avoir se termine ici.  Une femme qui se divorce une fois et qui se remarie veut dire: Drame, Renaissance, Renforcement (empowerment).  Une femme qui divorce une seconde fois veut dire: perdante qui pouvait pas garder un homme.  Se divorcer sans se remarier veut dire: pie post-marriée, aussi surnommée la folle avec ses chats dont les collègues et les proches se moquent.  La clé dans ce processus est de bien atterrir afin qu’elle finisse avec le groupe qui rie de la folle avec ses chats, plutôt que de la devenir.

Mais si vous êtes une jeune femme qui veut tout avoir, votre atterrissage n’est pas ce qui vous préoccupe actuellement.  Vous devez vous préoccuper de recevoir votre badge de mérite féministe tout en vous faisant passer dessus par des hommes très différent de ceux dont vous allez éventuellement forcer à vous marier.  Vous devrez les convaincre que « vous n’êtes pas ce genre de femme » et qu’ils doivent donc mettre une bague à votre doigt.  Évidement, vous devez vous assurez que les épais mari potentiels ne remarquent pas quel est le script entier.

C’est à ce moment-ci que tout commence à se démêler.  La Game et l’internet conspirent afin de faire en sorte qu’il soit de plus en plus difficile de garder ce secret.  Une partie du problème est le fait que les femmes de la génération précédente se sont mariée à des taux très élevés, alors le plan semble infaillible.  Par ailleurs, le fait que pleins de femmes font la même choses donne une fausse sécurité dans les nombres. Tous ces facteurs combinés créent un environnement où les hommes que ces femmes espèrent voir s’engager risquent de découvrir la ruse.

Vous vous souvenez des pourvoyeur béta sur lesquels elle se fient?  Ces hommes sont ceux qui travaillent très fort dans leurs vingtaine afin d’être prêt à supporter une femme et des enfants dans leur trentaine, lorsque la reine du carrousel est finalement prête à se caser.  Dans les générations passées, le plan marchait parfaitement car la plupart des pourvoyeur béta ont eus des conjointes assez stable et même étaient probablement en route vers le marriage.  À présent, plusieurs de ces hommes se trouvent coupé de tout intérêts sexuel de la part de ces femmes pendant leur vingtaine.  La plupart de ces hommes vont continuer leurs chemin et devront s’engager comme prévu, lorsqu’ils auront assez monté en grade professionnellement.  Maintenant qu’elle « s’est retrouvée » (après sa parades aux hommes), je crois qu’une bonne majorité de pourvoyeur béta vont s’engager et faire la bonne chose.  Par contre, quelques pourvoyeur béta vont sortir du groupe d’hommes éligibles en devenant le séducteurs/salaud que les femmes veulent, ou en vivant de façon simple, pour survivre seul.  Pour ceux qui ne sortiront pas du groupe ou qui ne deviennent pas séducteur, il y a le risque additionnel de s’accoutumer à la Game; avec l’internet, les femmes dévoilent sans gêne leurs secrets.  Professeur Mentu a partagé récement une vidéo youtube dans laquelle un groupe de femme dans la trentaine dévoilent de façon très candide leurs choix sexuels.

[Lien brisé]
Vous couchez avec les mauvais garçon, vous ne les marriez pas.

Mais il n’y a pas que ces deux femmes qui sortent le chat du sac.  Les femmes a travers l’internet dévoilent la narrative.  CR sur le site Gucci Little Piggy a partagé un extrait d’article brutalement honnête de Wall Street Oasis: »J’aime bien mon conjoint actuel mais je ne suis pas attiré par lui.  Je côtoie quelques hommes  attirants dont je suis très excité de fréquenter.  J’ai connu quelque filles banquier à New York qui faisaient exactement la même chose.  Elle trouvent leurs conjoints trop beta (bon pourvoyeur) pendant qu’elles s’amusent avec d’autres mâles alpha.

Dans un autre article (vulgaire) de Mentu, il cite un groupe de femme qui discutaient sur facebook comment tout cela fonctionne:

« la plupart des hommes se foutent de notre historique  sexuel (comme s’ils le savaient vraiment) tant qu’on ne leur met pas sous le nez…Combien de femmes couchent avec des gars qui se connaissent?  Les gars que je fréquentais ne se connaissaient pas!  Shhheeesshhh… Ils ne pouvaient jamais savoir mon historique sexuel sans que moi je leur disais. »

Dans le même article, Mentu partage la candeur d’une autre femme concernant son passé sexuel dans Yahoo answers:

Honnêtement?  aîe!  20+… mais si tu demandais à mon mari, il crois que c’est seulement 5! (J’ai 31 ans)

C’est vraiment pas des blagues.  Non seulement l’internet fais en sorte qu’un jeune homme pourrais tomber sur ces vérité par hasard, mais les sites de la manosphere expliquent plus clairement ce qui se passe.  Pire encore, les femmes qui veulent tout avoir se fient sur le fait que les pourvoyeur béta resteront aveugle pendant plus d’une décennie.

Ça va sûrement marcher pour plusieurs d’entre elles, mais ça ne pourra pas fonctionner pour toutes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s