Les barbares sont le remède à notre existence stérile

Pourquoi les Musulmans, les Africains et les Hindous ne peuvent pas être aussi civilisé que l’homme occidental?

Pourquoi insistent-ils à se reproduire sans arrêt quand on sait que leurs enfants n’ont aucune chance de fréquenter les universités renommée?

N’a-t-on pas un moyen de les faire  voir les lumières de la civilisation, l’esprit rationnel et une bonne hygiène?

Ce sont peut-être de questions auxquelles vous avez déjà pensé lorsque que vous apercevez ces barbares du tiers-monde, mais selon la perspective de la nature, ce ne sont pas eux le problème.  Nous le sommes.  Nous sommes la défectuosité de la nature qui doit être éradiquée.

La nature se fout bien de l’éducation, d’une descendance de « haute qualité », des diplômes, des droits civils, de la propreté, de la durabilité, de la philosophie ou de l’environnement.  Elle tient beaucoup plus à la fertilité et à la puissance.  L’espèce ou la race qui est la plus fertile et la plus puissante sera récompensée par les fruits de ce que la Terre peut produire.  Les peuples qui sont capables de conquérir la planète juste par leur nombre, peu importe leur intelligence ou leur manières, vont dominer la planète, tout comme les homo sapiens finirent par envahir les Néanderthal, plus intelligents, en se reproduisant  à un taux supérieur.  Les races les plus intelligentes sur la planète peuvent utiliser leur intelligence pour se fortifier dans des caves alors que le barbares plus nombreux prendront le dessus sur la planète, même s’ils étaient des zombies sans cervelles.

 

La logique finale de la pensée rationnelle des “Lumières” prouvent que la famille, la divinité et les standards traditionnels ne sont pas nécessaires; que l’individu est Dieu; tout ça mène au suicide de la société.  La Raison, dans sa forme civilisée, mène tout droit à l’extinction de la  race qui y participe, pendant que les stupides barbares au QI de 95 ou pire, suivant un livre vieux de 1400 ans,  leur implorant de conquérir et de trancher des têtes, continue de se multiplier et de conquérir des terres.

Nous sommes l’erreur de la nature.  Nous sommes grotesques.  Nous avons été condamnés à être remplacé, abandonné par Dieu pour avoir permis les millions d’avortements en quelques décennies tout en changeant les lois de la nature, en déclarant qu’une femme puisse être un homme et vice versa.  Notre but n’est pas l’illumination spirituelle mais bien de vivre les traits les plus viles de notre dégénérescence.

De par notre stérilité biologique et culturelle, je crois que nous sommes destiné à la destruction.  Bien que cette fin nous regarde droit dans les yeux, le mieux qu’on puisse faire est de publier nos outrages sur les sites web, pendant que les barbares viol, assujettissent et se reproduisent.  Je vous promet qu’ils vaincront.  L’Histoire démontre que les barbares gagnent toujours.  Ils sont la solution pour un peuple fracturé.  Ils glorifient leurs dieux pendant qu nous glorifions nos likes sur Facebook ou nos vedettes.  Nous somme désespérément stérile, tellement anti-vie, que la nature va célébrer le jour où nous seront remplacé par ceux qui sache à peine lire.  Mais chériront la vie de leurs proches, et c’est suffisant.

Même si nous réglons tous les problème politique du jour, et que nous neutralisions les plus vulgaires de la société, que nous reste-t-il ?  Une société décroissante et des citoyen atomisé perdant leur habilité à communiquer entre eux, nécessitant des applications digitales ou de l’alcool pour forniquer, pendant que la femme prend de la médication stérilisante, payé par ses parent depuis qu’elle a 16 ans.  Notre punition s’en vient.  Les Terres Occidentales seront donnée gratuitement, et même si les hordes de barbares peuvent être battues avec la technologie, un jour  il n’y aura plus d’homme pour se tenir debout pour peser sur le bouton « Tuer ».  Les barbares vont hériter du nouveau monde jusqu’à ce qu’ils deviennent eux-mêmes civilisé et le cycle recommencera, tout comme il s’est fait auparavant.

La nature se fou bien de nos lois sur l’égalité, ou notre supériorité de QI.  Elle se soucie de sa  reproduction et de sa puissance.  Ce que les barbares manquent en intelligence, ils l’ont en énergie vitale.  Nous sommes l’anomalie, nous sommes l’erreur, et tant que nous ne redécouvrirons pas les mœurs de la famille, de la tradition, et de Dieu, nous devons accepter le fait inévitable que c’est nous qui sommes devenus trop faibles et que nous n’avons même pas été assez fort pour se monter une simple clôture, et que tout ce que les barbares ont eu à faire est de simplement piler sur notre terrain.

Voir article original ici